Préparer un exposé sur le changement climatique

Comprendre le sujet


L'augmentation de la température moyenne

Entre 1850 et 2012, la température moyenne planétaire a progressé de 0,85° C. En France, la température moyenne a gagné près de 1° C en un siècle.

L’augmentation de la température moyenne globale accroît l’évaporation de l’eau, à certaines latitudes et cela modifie les précipitations dans de nombreuses régions : entre 1900 et 2005, les précipitations ont augmenté dans les parties orientales d’Amérique du Nord et du Sud, en Europe du Nord et en Asie du Nord et Centrale.

En revanche, la zone méditerranéenne, le Sahel, l’Afrique du Sud et certaines parties d’Asie du Sud ont connu une période plus sèche.

 

La modification du climat

La circulation des masses d’air est perturbée par le réchauffement global, ce qui modifie le régime des vents et le climat à l’échelle de régions entières.

Le réchauffement planétaire entraîne une élévation du niveau des mers et des océans. Ils pourraient s’élever jusqu’à 82 cm d’ici la fin du siècle si rien n’est fait pour limiter les émissions de GES (gaz à effet de serre).

L’océan fixe de grandes quantités de carbone. En se chargeant de gaz carbonique (CO2), l’eau de mer s’acidifie. Depuis le milieu du XVIIIe siècle, le pH de l’océan est passé de 8,25 à 8,14.

 

Les conséquences pour la planète Terre

L’accroissement de l’effet de serre perturbe toute la machine climatique, avec des conséquences sur les milieux naturels et la biodiversité. Les sociétés humaines sont affectées à leur tour (espaces habitables, santé, agriculture, économie…). Ainsi, le changement climatique concerne toutes les composantes de la vie sur Terre.

Toutes ces modifications ne sont pas sans conséquence pour la nature et les hommes : certaines plantes et certains animaux ont du mal à s’adapter. La qualité et la quantité d’eau potable diminue. Les événements extrêmes (vagues de chaleur, inondations, tempêtes…) se multiplient avec des conséquences dramatiques pour les populations.

Pour éviter que les conséquences pour l’humanité ne soient trop graves, les chefs d’Etat, réunis en France pendant la COP21, se sont engagés à limiter le réchauffement de la planète sous les 2°C.

 

Quelques chiffres-clés


  • Entre 1850 et 2012, la température moyenne planétaire a progressé de 0,85° C.

  •  Les 10 années les plus chaudes depuis 1850 ont eu lieu depuis 1998.

  • En France, la température moyenne a gagné près de 1° C en un siècle.

  • Le niveau des océans s’est élevé de 18 cm en moyenne dans le monde entre 1870 et 2000. Le phénomène s’accélère : la hausse a été de 6 cm ces 20 dernières années.

  • En 2011, plus de 28 000 oies cendrées se sont arrêtées en France pour hiverner. Elles étaient 10 seulement en 1968, les autres descendant plus au sud, au bord de la Méditerranée.

  • Depuis la fin du XIXe siècle, la date des vendanges en Aquitaine ou en Champagne est en moyenne avancée de 15 jours. La récolte du foin et d’autres cultures a été avancée d’au moins 15 jours en 30 ans dans la vallée de la Saône.

 

Pour en savoir plus :