Préparer un exposé sur les déchets dangereux

Comprendre le sujet


Certains déchets ne doivent pas être jetés à la poubelle car s’ils sont mélangés aux ordures ménagères, ils sont une menace pour les personnes en charge de la gestion des déchets et un risque pour les  incinérateurs, les décharges…

 

Les déchets dangereux doivent déposés dans des bacs de tri , apportés en déchèteries ou en magasins

  • les piles et batteries : si elles sont rejetés sans précaution, elles peuvent libérer dans l’environnement de nombreux composés dangereux : acide, plomb, lithium, mercure… Elles peuvent être recyclées  efficacement, ce qui permet la récupération de nombreux matériaux. Attention aux piles cachées dans les petits gadgets qui font de la musique ou qui s’allument (carte d’anniversaire musicale par exemple). Il ne faut pas les jeter à la poubelle !
  • les lampes basse consommation et les LED : les LBC contiennent du mercure et les LED des composés électroniques. Déposées dans les bacs de tri, ces lampes seront recyclées.
  • les appareils électriques et électroniques de nos maisons : les réfrigérateurs, congélateurs, climatiseurs renferment des gaz frigorigènes qui sont de puissants gaz à effet de serre. Les téléviseurs à tube  cathodique contiennent des métaux lourds ; le matériel informatique et multimédia contient des produits polluants : arsenic dans les diodes, retardateurs de flamme au brome dans les carcasses d’écrans, métaux lourds dans les cartes électroniques…
  • les décapants, les peintures, les solvants : ne les jetez jamais à la poubelle ou dans le réseau d’assainissement.
  • les huiles de vidange de la voiture : elles sont très nuisibles pour l’environnement. Elles peuvent être régénérées.
  • les déchets amiantés : l’amiante n’est pas directement dangereux, mais en se désagrégeant (par effritement ou transformation du produit amianté), il libère des fibres microscopiques qui restent en suspension dans l’air ambiant. Quand elles sont inhalées, elles peuvent atteindre les alvéoles pulmonaires et provoquer des maladies graves. Son usage est interdit en France depuis le 1er janvier 1997.
  • les pesticides (désherbants, engrais, insecticides, raticides…) : leur toxicité pour l’homme peut être grave en cas d’absorption accidentelle, d’inhalation forte ou de contact avec la peau. Il faut apporter les produits inutilisés en déchèterie et ne jamais les abandonner dans le milieu naturel.
  • les médicaments contiennent des substances chimiques actives et peuvent être dangereux, s’ils sont jetés dans le réseau d’eaux usées ou dans la nature. Qu’ils soient périmés ou non, ils doivent être rapportés à la pharmacie.
  • les radios contiennent des sels argentiques et ne doivent pas être jetées dans la poubelle des ordures ménagères. Il faut les apporter en déchèterie ou à la pharmacie.

 

Quelques chiffres-clés


  • En 2014, plus d’1,2 milliard de piles et de batteries portables a été mis sur le marché français.

  •  Chaque ménage consomme en moyenne 42 piles jetables et 6 piles rechargeables par an.

  • Seulement 37,5 % des piles et batteries portables usagés ont été apportées dans les bacs de collecte en 2014.

  • La France est le pays européen qui utilise le plus de pesticides. Environ la moitié des jardiniers amateurs en utilise.

  • Il existe plus de 4 500 déchèteries en France.