Les préparatifs

Partager

Sylvain BONNIOL / ADEME

Pour y venir

Certains invités partent du même endroit. En les mettant en relation, ils arriveront ensemble soit à pied, en trottinette, en vélo, en transport en commun, soit dans une voiture commune (covoiturage) ! Ils éviteront ainsi de consommer du carburant qui émet du CO2, principal gaz à effet de serre.

 

La vaisselle

  • Évitez le matériel jetable. Si vous n’avez pas assez de vaisselle, demandez à des voisins ou à vos invités de vous prêter des assiettes, des couverts ou des verres. 

  • si vous devez utiliser de la vaisselle jetable, pensez aux gobelets et aux couverts en amidon de maïs plus facilement dégradables que les produits en plastique. 

  • dans tous les cas, mettez un marqueur à disposition pour que chacun note son nom ou son pseudo sur son verre ou son gobelet et le garde toute la soirée.

Que faire à manger ?

  • Manger fait partie de la fête, mais cela ne doit pas être synonyme de gaspillage alimentaire. En fonction du nombre d’invités, prévoyez une quantité raisonnable à manger et à boire. Vous éviterez ainsi de jeter de la nourriture dès que la fête sera finie. 

  • les produits suremballés ou préparés génèrent beaucoup de déchets d’emballage. Préparez des tartines, des toasts, des tartes salées ou sucrées et des gâteaux faits maison ou d’autres aliments qui peuvent se manger sans assiette et sans couverts. Proposez des crudités, des fruits de saison et des fromages. Vous pouvez, par exemple, couper les pommes en petits dés prêts à être piqués. En plus, c’est meilleur pour votre santé car moins gras, moins salé, moins sucré. 

  • pour la boisson, privilégiez les bouteilles les plus grosses possible pour limiter le nombre de canettes à jeter. Et prévoyez des carafes d’eau du robinet rafraîchie, il n’y a pas mieux pour se désaltérer. Pour les jus de fruits, choisissez-les de préférence locaux (évitez les fruits exotiques importés de pays lointains) et de saison (pomme, raisin, etc.).