Tourisme durable, responsable, solidaire, équitable… Qu’est ce que cela signifie ?

Partager

Dominik Jirovský / Unsplash

De nouveaux types de tourisme se développent. Ils ont tous un objectif commun : être plus respectueux à la fois de l’environnement et de l’humain, en apportant un bénéfice économique aux populations locales.

Ancrés dans une logique de développement durable, il y a cependant des nuances à observer entre ces différents termes.

Le tourisme durable et responsable

Il propose dans leur offre un respect environnemental et social dans toutes les étapes du voyage, notamment à travers l’offre d’hébergement, les circuits touristiques proposés…

Le tourisme solidaire et équitable

Même s’ils diffèrent un peu, ces types de tourisme s’intéressent avant tout à l’humain, soit en reposant sur une répartition équitable des ressources liées au tourisme, soit en permettant l’accès au tourisme à des populations plus modestes.

Le but étant de rétablir un peu d’égalité entre les différentes populations. Même si cette cause est noble, il ne faut pas se dire qu’équitable = environnemental. Car ce type de tourisme se développe beaucoup dans les pays du Sud, c’est-à-dire des pays lointains, où l’on doit se rendre en avion.

Le tourisme social

Son objectif est de favoriser l’accès aux vacances pour toutes les populations. Il s’agit notamment de faciliter le départ en vacances des personnes aux revenus modestes (40 % des Français ne partent pas en vacances faute de moyens), ou encore à aider les personnes handicapées à vivre leurs vacances comme les autres.

L’écotourisme

Il a pour objectif que ses revenus servent à valoriser des projets environnementaux en dynamisant l’économie locale. Attention, l’écotourisme n’implique pas seulement le respect de l’environnement. Par exemple, si vous partez tout seul pour une balade en VTT, il n’y aura pas d’impact négatif sur l’environnement… Mais pas non plus positif ! 

L’écotourisme doit donc avoir un impact positif, par exemple, en faisant payer dans ses circuits la visite d’un parc naturel, dont les revenus permettront de faire travailler la population locale.