Pour que le jean ne soit plus un problème écologique

Partager

Roland Bourguet / ADEME

On a tous envie de soigner ton look, c’est bien normal. Mais saviez-vous que nous pouvons limiter les dégâts en diminuant de moitié la quantité de gaz à effet de serre émis par un jean ?

Voici 5 points essentiels sur lesquels vous pouvez directement intervenir :

À l’heure du choix

Choisissez un jean en coton bio. La culture de ce coton est garantie sans produit chimique. Même les grandes marques en proposent.

Préférez les modèles en toile brute, sans décoloration, ni déchirure, ni salissure. Ces traitements supplémentaires consomment de l’énergie et des substances toxiques.

Demandez-vous toujours avant d’acheter si vous avez vraiment besoin d’un nouveau jean.

Regardez les étiquettes et cherchez à savoir où le jean a été fabriqué. Si ce n’est pas écrit sur l’étiquette, questionnez les vendeurs. Préférez les jeans fabriqués près de l’Europe qui ont moins voyagé. Et repérez les labels éthiques qui garantissent qu’ils sont fabriqués dans le respect du travail des ouvriers.

Prendre soin de son jean

Lavez votre jean à basse température (30 ou 40 °C) dans une machine de classe A, moins gourmande en énergie.

Faites-le sécher à l’air libre (pas en sèche-linge), et évitez de le repasser.

Avec ce mode d’entretien, votre jean durera plus longtemps et vous limiterez sérieusement les effets sur l’environnement.

Se débarrasser de son jean

Quand il ne vous va plus, s’il est encore en bon état, donnez-le à des personnes qui l’utiliseront, famille, amis, ou associations (Emmaüs, Secours populaire…).

S’il est trop usé, transformez-le en short, en sac, en coussin… ou en chiffon. Vous pouvez aussi le glisser dans un conteneur de collecte des vêtements usagés. Dans tous ces cas, ne le mettez pas dans la poubelle avec les ordures ménagères. En optant pour une de ces idées, le jean jeté servira encore à quelque chose.

Multipliés par le nombre de vos jeans et par les millions de Français qui en possèdent un, ces gestes simples deviennent vite énormes !

Et ce qui est valable pour le jean l’est aussi pour d’autres vêtements.