Le portable, un petit trésor de matières à récupérer et à recycler

Partager

Roland Bourguet / ADEME

Votre téléphone est plein de ressources !

Votre téléphone portable est d’une grande « richesse » ! Il contient des petites quantités de métaux précieux (or, argent…) ou rares (lithium) ainsi que des métaux de base (cuivre, métaux ferreux,…) et des minerais (cadmium, plomb, mercure…) qui peuvent être dangereux pour l’homme et l’environnement

Ces métaux et minerais sont des matières précieuses qui sont récupérées lors du recyclage puis réutilisées dans la fabrication d’autres équipements électriques et électroniques.

Le plastique de la coque et des touches peut également être récupéré pour être recyclé.

Concrètement, comment se passe le recyclage ?

En règle générale, le traitement du téléphone passe par différentes étapes distinctes.

Les principales étapes :

  • il y a tout d’abord, la dépollution manuelle — les polluants sont retirés (piles, batteries, processeur, mémoire….) ;
  • puis vient le traitement mécanique avec le broyage (les appareils sont broyés dans des broyeurs dédiés aux petits appareils ménagers) et le tri des fractions ou matières.

Des étapes de tri manuel sont ajoutées afin d’extraire les éventuels polluants qui seraient encore contenus dans les fractions broyées.

Des outils utilisant les propriétés électromagnétiques des métaux (aimant géant) permettent de séparer les fractions métalliques des autres matières. Des outils utilisant les propriétés mécaniques des matières permettent de séparer les plastiques, mais aussi les métaux non ferreux.

L’industrie du recyclage est créatrice d’emplois

Le recyclage permet de produire de nouvelles matières premières secondaires et de fabriquer ainsi de nouveaux appareils tout en préservant les ressources naturelles. Grâce à lui, on crée aussi des emplois. C’est donc du gagnant-gagnant !