Les premiers pas dans une colocation écoresponsable

Partager

Ça déménage !

À chaque déménagement, une question essentielle se pose : qu’est-ce que j’emporte dans mon nouvel appartement ? Qu’est-ce que je vais éviter d’acheter ?

Pour ceux qui font partie du voyage, on opte pour un déménagement responsable :

  • on se coordonne pour la date ;
  • si on vient du même coin, on choisit le même véhicule pour transporter les cartons ;
  • on ne voyage pas à vide pour éviter les allers-retours inutiles ;
  • et pour ceux qui ne déménagent que de quelques rues, on peut même le faire à vélo. Eh oui, dans plusieurs grandes villes, des vélos avec des grands bacs se louent spécialement pour déménager.

Et déménager à plusieurs, c’est quand même plus sympa !

Partager ses meubles et ses objets 

En colocation, on partage tout ! Lorsque l'on met en commun tout ce que possède les colocataires, on se retrouve parfois avec des meubles ou objets en double. Pour ne pas les laisser à l’abandon, vous pouvez offrir l’opportunité à quelqu’un de s’en servir. Location, vente, don, emprunt, échange… le site Longuevieauxobjets.gouv vous permet de consommer différement. 

Pensez à la location :

Besoin d’un objet ponctuellement ? N’hésitez pas à le louer ou l’emprunter ! Des outils de bricolage, un appareil à raclette, du matériel électronique… sont disponibles sur la plateforme. Un bon moyen de faire des économies sans encombrer son appartement ou sa maison.

Un appareil ne fonctionne plus ? Faites-le réparer.

Pas toujours évident de réparer soit même quand un appareil ne fonctionne plus. Devenez le bricoleur de la colocation en participant à des ateliers apprendre à réparer vos appareils grâce à l’aide de professionnels. Partout en France, des ateliers réparation Repairs café sont organisés pour remettre à neuf vos appareils. Il existe également de nombreux professionnels pour réparer les pannes trop complexes.

Place à la déco !

Vous avez enfin la main sur la décoration. Vous allez pouvoir vous faire plaisir. Bonne nouvelle : pas besoin de dépenser des mille et des cents pour rendre votre nouveau chez vous confortable et accueillant. On pense récupération, recyclage et « Do it yourself » (DIY) :

  • à vos pinceaux ! Si votre chambre a besoin d’un petit coup de frais, privilégiez les peintures porteuses d’un écolabel (comme l’Écolabel européen), qui garantit des produits moins impactant sur l’environnement. Vérifiez aussi le classement sur l’étiquette « émissions dans l’air intérieur ». Avec une peinture classée en A+, vous limitez les émissions de polluants dans votre logement ;
  • à vos outils ! On donne une nouvelle vie à son mobilier d’ado grâce au DIY, c’est le moment de laisser parler votre créativité. Avec quelques coussins, un lit à une place peut très vite devenir un canapé ;
  • on fait appel au collaboratif ! Il vous manque des outils pour vos travaux d’installation ? Pas besoin d’acheter, on se renseigne sur les sites de location, de partage et de prêt d’outils et d’objets. Trouver les bonnes adresses pour échanger, troquer, réparer… sur le site Longuevieauxobjets.gouv. Et bien sûr, on n’oublie pas la vieille perceuse dans le garage des parents ;
  • dénicheur de bons plans, on se balade dans les réseaux de recycleries et de ressourceries pour y trouver la perle rare et favoriser la seconde vie des objets. On peut même y trouver des appareils d’occasion, ou reconditionnés : TV, radio, frigo, lave-linge, etc. ;
  • on oublie les bougies et l’encens. Ils sont loin d’être bons pour votre santé, car ils émettent des polluants dans l’air que vous respirez.
  • pour trouver les produits les plus écologiques, fiez-vous aux labels environnementaux recommandés par l’ADEME sur son site.

Les bons gestes

Un coup de peinture, du bricolage et du collage sur d’anciennes palettes : voilà une nouvelle bibliothèque, une table basse ou un meuble télé. C’est aussi l’occasion de partager des activités, du savoir-faire et un bon moment de convivialité entre colocataires.