Vivre dans une colocation écoresponsable

Partager

À vos courses, prêts, dînez ?

Si, jusqu’à présent, vos parents prenaient en charge les courses, c’est aujourd’hui à vous de jouer ! Quelques conseils pour que cette tâche ne rime pas avec prise de tête :

  • mutualisez les porte-monnaie et la liste des courses : un seul frigo pour gérer les envies de toute la coloc, ça s’organise ! ;
  • préparez une liste de courses en fonction de l’état des placards et du frigo ;
  • évitez d’acheter des portions individuelles, parce qu’en coloc, c’est l’esprit de famille !
  • privilégiez les produits porteurs de labels environnementaux, comme l’Agriculture biologique, mais il y en a plein d’autres ;
  • pensez aux produits de saison, ou faites-vous livrer en achat groupé un panier de produits bio. Regardez le calendrier pour ne pas vous tromper ;
  • on laisse sa chance aux fruits et légumes esthétiquement imparfaits, qui sont souvent moches à l’extérieur mais bons à l’intérieur ;
  • cuisinez la bonne quantité pour limiter le gaspillage alimentaire, et on n’oublie pas de prévenir ses colocs si l’on ne rentre pas dîner.

Petit défi pour les cuisiniers en herbe : proposer un repas antigaspi constitué de restes ou, pour varier les plaisirs, préparé avec des légumineuses. Pour trouver des idées, demandez-nous ce livret de recettes !

   Les bons gestes pour organiser son frigo à plusieurs :

  • dans le frigo et les placards, placer les produits à consommer en priorité à l’avant. Cela évite d’oublier de consommer des produits dont la date de péremption est proche ;
  • veillez à la bonne conservation des aliments (respect des zones de fraicheur dans le frigo, retirer les fruits et légumes abimés avant qu’ils ne contaminent les autres, etc.) ;
  • si l’envie vous en prend, que vous avez la main verte et la chance d’avoir un balcon ou un jardin, vous pouvez faire pousser des fraises, des tomates, du basilic, de la menthe, de la ciboulette, etc. Pour les grands jardins et les amoureux des animaux, vous pouvez même avoir des poules pour les œufs frais.

Pour en savoir plus, consultez notre dossier « L’agriculture s’invite en ville ».

On vise la coloc zéro déchet

Plus on est de colocs, plus la poubelle est lourde, alors on y prête attention : 

  • limitez les produits emballés (pas de petites portions individuelles) et privilégiez le vrac ;
  • n’achetez pas de produits à usage unique : vaisselle en carton ou plastique, rasoir jetable, etc. ;
  • on fait bien le tri. Une idée à tester pour encourager tous les colocataires : donnez des noms à vos poubelles pour rendre l’acte de tri plus ludique et facile !
  • si vous avez un petit espace dans votre cuisine, un balcon ou même un jardin, mettez en place un compost pour jeter vos déchets organiques ;
  • parce que la coloc rime souvent avec moments entre amis, on pense aussi à limiter les déchets en bannissant les verres et couverts jetables.

On s’y met tous !

Eh oui, la vie en coloc a beaucoup d’avantages, mais on ne peut pas échapper aux tâches ménagères. Celles-ci ne riment pas toujours avec corvées, explications :

  • pour le ménage, favorisez les produits nettoyants porteurs de l’Écolabel européen. Le bicarbonate de soude, le vinaigre blanc, le savon noir et le citron sont aussi efficaces. Mais attention, ces produits sont basiques ou acides ; il ne faut donc pas les surdoser pour ne pas polluer l’eau ;
  • pour les machines à laver la vaisselle et le linge, pensez à mutualiser les lavages. Pas question de lancer un programme alors que l’appareil est rempli à moitié ;
  • pour respirer un air sain chez soi, aérez 5 à 10 min chaque jour les pièces communes et les chambres. N’abusez pas des bougies et encens qui libèrent des polluants quand ils brûlent. Si l’un des colocs est fumeur, incitez-le à fumer à l’extérieur ou à la fenêtre ;
  • pour les gameurs/euses et geek/ettes, lorsque l’on a fini de jouer ou de naviguer sur son ordinateur, on pense à les éteindre.

Et parce que la coloc se vit aussi avec le reste du voisinage, on pense à proposer :

  • un espace troc (livres, journaux, appareils électriques, aspirateurs.) ;
  • un potager partagé ;
  • un permis de végétaliser avec les voisins ;
  • un compost partagé.

On participe aux réunions organisées par la copropriété pour diffuser les pratiques écoresponsables au reste du voisinage !

1001 choses qui t’énervent en coloc’

Celui qui ne veut pas gaspiller, le trop propre, celui qui a l’odorat délicat, celui qui passe 1 h sous la douche, celui qui fume, celui qui laisse son ordi sans surveillance… Découvrez des gestes écoresponsables simples en coloc’ !