Mission 3 : pour les déchets organiques, favoriser le cycle de la nature

Partager

j.chizhe/Shutterstock.com

Le compostage

Eh oui, certains déchets sont recyclés très facilement et depuis bien longtemps grâce à un processus naturel : le compostage.

En présence d’oxygène et d’eau, les matières organiques sont transformées par des micro-organismes (bactéries, champignons…) et des organismes de plus grande taille (vers, acariens, petits insectes…). Au terme du processus, on obtient ce que l’on appelle un compost mûr. Un produit idéal pour votre potager, vos fleurs, vos plantes en pot, les espaces verts de votre résidence, des jardins partagés…

On peut composter ses déchets dans son jardin, mais aussi sur son balcon. Certains immeubles s’organisent même pour proposer un composteur en bas de l’immeuble pour les habitants qui le souhaitent.

Quels déchets composter ?

Les déchets de cuisine : épluchures, marc de café, filtres en papier, pain, laitages, croûtes de fromages, fanes de légumes, fruits et légumes abîmés, etc.

Les déchets de jardin, s’ils ne sont pas utilisés pour le paillage : tontes de gazon, feuilles, tailles de haies, fleurs fanées, etc.

Certains déchets de maison : mouchoirs en papier, essuie-tout, cendres de bois, sciures, copeaux, papier journal, cartons salis (mais non souillés par des produits polluants), plantes d’intérieur, etc.

Le paillage, l’allié du jardin

La technique du paillage est toute simple : il suffit d’étaler une couche de paillis sur le sol de votre jardin, la nature fera le reste !

Vous pouvez utiliser des feuilles mortes, des brindilles et des branches, coupées en menus morceaux ou broyées. Mais aussi des résidus de jardin, des déchets végétaux de cuisine…

Pour en savoir plus :