Le littoral, victime de son succès

Partager

Nikolay Vorobyev / Unsplash

Qu’est-ce qu’un littoral ?

Le littoral est un espace situé entre la mer et la terre ferme. Grâce au vent, au courant et aux vagues, les littoraux et plus particulièrement les dunes sont modelés en permanence par des échanges de sables, mais cet équilibre est fragile.

La France possède de nombreux espaces en littoral : c'est le deuxième pays maritime au monde avec 82 % de son territoire entouré d’eau. C'est un lieu où se concentrent de nombreuses activités humaines : 10% de la population française est concentré sur les côtes. 

Le littoral présente de nombreux attouts : 

  • Il possède une biodiversité riche : c'est un lieu où se côtoient oiseaux, plantes et animaux marins ;
  • Il réuni plusieurs activités économiques telles que la pêche et la production de produit locaux (du sel par exemple) ;
  • Il est très attractifs et réuni des zones touristiques, avec des villes, des campings, des ports, des commerces…

Toutes ces diversités qu’apporte le littoral le rendent victime de son succès. Chaque année, construction et transformation sont de rigueur pour accueillir de nouveaux résidents ainsi que les flux de touristes qui impactent le climat à travers leurs comportements (à cause notamment des transports, logement, consommation d’eau, déchets...). Les aménagements et les activités pour les touristes y sont nombreux. 

Toutes ces activités autour du littoral peuvent avoir des effets dévastateurs sur l’environnement et plus particulièrement sur les plages.

L’urbanisation, responsable de la dégradation du littoral

D’ici 2050, on prévoit le doublement de la population côtière. Pour accueillir une population grandissante, les aménagements se sont fortement multipliés : villes, ports, usines, commerces... et ces nombreuses activités sont en partie responsables de la perturbation du littoral.

En effet, il a fallu modifier le paysage en diminuant les plages et notamment le trait de côte naturel, qui marque la limite entre terre et mer. On parle d’artificialisation des sols et de bétonnage des côtes.

Pour protéger ces nouvelles infrastructures à proximité de la mer, il a fallu construire de nouveaux ouvrages, comme des digues, qui sont venus bousculer le cycle naturel de formation des côtes : déplacement du sable, des galets selon les marées, les courants et le vent.

Pour aller plus loin :

Surfrider Ocean Campus