Comment agir pour la planète au collège ?

Partager

Les éco-délégués n’agissent jamais seuls. Pour réaliser des projets et passer à l'action, ils ont besoin d’être entourés et soutenus. De nombreuses actions peuvent être effectuées individuellement et d’autres en groupe. M ta Terre vous propose des exemples d’actions pour agir pour la planète au collège.

Adopter des éco-gestes

Au collège, au lycée, dans la rue ou à la maison, il est important d’adopter un comportement respectueux de l’environnement. Réaliser des petits éco-gestes au quotidien de façon individuel a des effets positifs sur la planète. 

Illustration de 4 cartes à jouer

Parmi les bons gestes, on retrouve :

  • consommer des fruits et légumes de saison ;
  • ne pas jeter ses déchets par terre (papier, mouchoir, mégot, emballage plastique…) ;
  • prendre des douches rapides ;
  • aérer sa chambre, les pièce de sa maison, sa salle de classe ;
  • trier ses déchets ;
  • prendre une gourde pour remplacer les bouteilles en plastique.

Retrouvez tous les bons gestes pour protéger la planète

Éviter le gaspillage alimentaire

Illustration repas

Aujourd’hui plus de 30 kg d’aliments sont jetés à la poubelle par an et par personne dont 7 kg de produits encore emballés ! Lutter contre le gaspillage alimentaire est essentiel pour préserver la planète car notre alimentation a un impact important sur l’environnement : 1/3 de nos émissions de gaz à effet de serre (GES) proviennent de nos assiettes au travers de la production, de la distribution et de la consommation de nourriture.

Réduire le gaspillage alimentaire passe d’abord par des comportements individuels. Au restaurant scolaire comme à la maison il est essentiel de : 

  • se servir en fonction de son appétit ;
  • ne prendre qu’un morceau de pain et se resservir si besoin ;
  • proposer aux autres ce que l’on ne veut pas manger.

Collectivement, il est possible de mener des actions anti-gaspillage au collège comme par exemple en installant un espace de « troc » des aliments encore emballés que l’on ne souhaite pas consommer ou encore d’élaborer un gâchimètre pour le pain.

Réduire les déchets

Illustration de 3 poubelles de déchets

En moyenne un français produit 568 kg de déchets par an. Parmi ces déchets, plus des 3/4 n’ont pas leur place dans nos poubelles. De nombreux déchets peuvent être valorisés en étant triés, compostés ou apportés aux bons endroits pour être recyclés.

Au collège, en vous rapprochant de vos éco-délégués, vous pourrez mettre des actions en place pour réduire les déchets et apprendre à les valoriser :

  • organiser un troc pour échanger des objets ;
  • proposer l’installation de poubelles de tri ;
  • mettre en place un compostage pour les déchets du restaurant scolaire et les déchets verts.

Limiter le plastique au quotidien

Illustration gourde

Bien que très utile dans notre vie quotidienne, le plastique non recyclé ou laissé dans la nature pollue énormément. Parfois, son utilisation peut être évitée (plastique à usage unique).

Pour prendre conscience de son utilisation au quotidien, vous pouvez dresser la liste (télécharger la fiche enquête) de tous les objets en plastique jetable qui vous entoure et noter si son utilisation est indispensable ou s’il pourrait être remplacer par un autre objet sans plastique. 

Vous pouvez aussi ramasser les déchets plastiques que vous voyez au sol : en ville, à la campagne, à la plage, à la montagne…

Retrouvez plus d’informations sur le plastique sur le site de Fondation Tara Océan

Pour suivre une visioconférence en direct en ligne avec un chercheur qui travaille sur la pollution plastique dans l’océan et les fleuves, projeter des infographies, une exposition, disposer de capsules vidéos, regarder des documentaires scientifiques : en un clic recevez la liste des ressources que la Fondation Tara océan offre aux éco-délégués.

Plastique en mer, les solutions sont à terre !

 

Se déplacer sans polluer

Illustration d'un vélo, d'une trottinette et d'une paire de chaussure

La façon dont on se déplace a un impact sur l’environnement : 1/3 des gaz à effets de serres sont émis à cause des transports en France. Pour des trajets courts, privilégiez les trajets à pied, à vélo ou en transport en commun. En ¼ d’heure en ville, on parcourt :

  • 1 km à pied ;
  • 3 km en vélo ;
  • 5 km en métro ;
  • 6 km en bus (trafic fluide) ou 2,5 km (trafic dense) ;
  • 6 km en voiture (trafic fluide et stationnement facile) ou 1,5 km (trafic dense).

Lorsque ce n’est pas possible, vous pouvez organiser du co-voiturage grâce au site Cmabulle par exemple.

Bien choisir ses fournitures scolaires

Schema_quelsproduits

Avant la rentrée, il est important de bien choisir ses fournitures pour limiter son impact sur l'environnement. Voici quelques gestes simples :

  • A la fin de l'année, ne pas jeter ce qui peut encore être utilisé : pages vierges des cahiers, feutres rescapés, trousse de l’année passée…
  • Acheter les produits les plus simples et les moins odorants, éviter les marqueurs, gommes et feutres parfumés…
  • Choisir des fournitures solides et sans plastique : pochettes cartonnées, gommes sans coque en plastique, règles en métal…
  • Veiller à bien utiliser le matériel : reboucher les feutres, fermer les pots...

Retrouvez des conseils pour choisir ses fournitures scolaires sans risque pour la santé.

 

Retrouver plus d’exemples d’actions dans le guide de l’éco-délégué.

Voir aussi :

Les ressources se raréfient

Pour fabriquer les objets de notre quotidien, nous avons besoin de multiples ressources naturelles. Pour un vélo, il faut de l’acier, du caoutchouc et de l’aluminium. Pour une table, il faut du bois, du métal et parfois du verre.

L'alimentation et ses impacts sur l'environnement

Du champ à l’assiette, chaque aliment que nous consommons a des impacts sur l’environnement ! Pour produire un aliment, il faut utiliser de l’eau, de l’énergie, fabriquer son emballage… Il faut aussi transporter la nourriture jusqu’aux magasins, parfois sur des centaines de kilo