2050, c’est encore loin !

Partager

Imaginer le monde de 2050 est un exercice plus difficile car c’est encore loin. Pourtant les jeunes ont réussi à exprimer leurs idées pour une société totalement repensée où la technologie se mêle à une économie plus traditionnelle.

Des défis de taille

En 2050, l’humanité devra faire face à un défi majeur : vivre sur une planète très peuplée. En effet, l’ONU estime que dans 30 ans nous pourrions être 9,8 milliards d’habitants sur Terre. Pour faire face à cette augmentation croissante de la population, il faudra :

  • apprendre à cohabiter ;
  • éviter que les inégalités ne s’accentuent ;
  • se partager les ressources ;
  • s’adapter aux impacts du changement climatique : sécheresses, fonte des glaces, inondations… ;
  • faire face à de nouveaux enjeux sanitaires.

Les jeunes interrogés sont conscients que les impacts négatifs de l’être humain sur l’environnement prendront du temps à s’effacer. C’est pourquoi ils veulent un changement de comportements immédiat.

Vers une économie plus durable

Une adaptation de nos modes de vies et de consommation est une des solutions imaginées pour faire face aux défis de 2050.

Il faudra repenser l’économie pour la rendre plus durable, en privilégiant :

  • l’économie de proximité ;
  • le retour au troc et aux échanges ;
  • les circuits courts ;
  • la relocalisation de certaines productions ;
  • le travail social et utile aux autres.

Infographie - Une économie plus durable

Toutes ces solutions envisagent de replacer l’humain au cœur des échanges et de l’économie.

Un retour de la nature en ville

Les jeunes se sont aussi questionnés sur l’habitat et ont imaginé comment sera la vie en ville dans 30 ans. Selon eux, des espaces naturels devront être préservés et protégés afin de laisser les espèces animales et végétales les repeupler (maintien de la biodiversité).

Mais comment loger tout le monde si l’on n’étend pas les villes sur les campagnes ?

Grâce à des villes à la verticale ! Les villes du futur seront densifiées et construites à la verticale. La nature y sera complétement intégrée avec des bâtiments végétalisés et des plantations sur les toits. La végétalisation de la ville répond aussi à une autre question : comment nourrir ses habitants ?

Avec l’agriculture urbaine, l’aquaponie ou encore les cultures hors sols, les citadins pourront produire leurs propres aliments. L’alimentation sera moins industrielle, plus naturelle et produite localement. Selon les jeunes, d’autres formes d’alimentation seraient possibles :

  • diminution de la consommation de viande ;
  • une plus grande consommation de légumes ;
  • des nouvelles sortes d’aliments : farine d’insectes…

Infographie - Urbanisation et retour à la nature

Des avancées technologiques au service du social

Même si les jeunes envisagent un retour à l’agriculture traditionnelle, ils ne laissent pas de côté l’utilité des nouvelles technologies et imaginent un monde encore plus dépendant de ces outils. La robotisation permettrait d’accomplir de grandes choses, notamment dans le domaine médical.

Au niveau éducatif, les nouvelles technologies permettront une transformation des méthodes d’apprentissage :

  • plus de pratique et moins de théorie ;
  • des salles de classes plus connectées ;
  • un apprentissage plus personnalisé.

Pour les transports, les idées sont encore plus futuristes :

  • de plus en plus de transports hybrides ;
  • des transports plus rapides et qui consommeront moins d’énergie ;
  • moins d’avions en circulation dans le ciel ;
  • moins de voitures en ville pour laisser plus d’espace aux vélos.

Infographie - Des avancées technologiques

Un futur qui donne du sens

Toutes les idées proposées ont un point commun : redonner du sens à nos sociétés et à nos échanges. Cela passe aussi par une meilleure connaissance :

  • du vivant : apprendre à écouter la nature afin d’éveiller les consciences ;
  • des autres : se rattacher à une communauté et partager ensemble ;
  • de soi : par un développement personnel et spirituel plus important.

Le lien entre le social et l’environnement doit être très fort afin de respecter la planète et ses habitants.

Découvrir l’infographie reprenant toutes les idées des jeunes