Mais pourquoi gaspille-t-on autant et quels sont les impacts ?

Partager

ADEME

Le changement de nos modes d'alimentation

Depuis 50 ans, les modes de vie et les habitudes de consommation des gens ont très fortement évolué. Notre façon de nous alimenter a donc bien changé !

Aujourd’hui, nous trouvons un large choix de produits en magasin qui nous tentent et que nous achetons parfois sans en avoir vraiment besoin. Nous achetons souvent en trop grosse quantité et nous n’arrivons pas à tout consommer ! Le gâchis de nourriture est aussi devenu moins « tabou » et nous nous posons moins de questions quand nous jetons de la nourriture à la poubelle.

Mais le consommateur n’est pas le seul responsable de tout ce gâchis ! Le système de production tient aussi sa part de responsabilité. Certaines normes excluent de la vente des produits, pourtant bons à manger. Il s’agit par exemple des produits non calibrés, trop petits, tordus ou abîmés. Ainsi, les tomates ou les salades doivent respecter une certaine taille : si elles sont trop petites, elles sont jetées ; les concombres ne doivent pas être tordus, mais bien droits pour pouvoir être vendus.

Dans la restauration collective (cantine, restaurant d’entreprise…), beaucoup de produits alimentaires sont également jetés ! En effet, les produits frais non consommés sont rarement proposés une nouvelle fois le lendemain et les assiettes parfois trop remplies finissent à la poubelle. Comme c’est le cas souvent à l’heure de la cantine.

L’impact écologique et économique du gaspillage

L’alimentation a des impacts environnementaux importants : un tiers des gaz à effet de serre que nous produisons vient directement de nos assiettes ! Un repas génère en moyenne 3 kg de gaz à effet de serre, qui sont à l’origine du changement climatique.

Eh oui, car avant d’arriver dans nos assiettes, les aliments ont dû être cultivés, transformés, stockés, transportés et distribués. Tout cela demande beaucoup d’énergie, d’engrais, d’eau, etc. Alors si c’est pour finalement être jetés à la poubelle, tout cela n’aura servi à rien ! Le gâchis ne sera alors plus seulement alimentaire, mais aussi énergétique et ce sont autant de déchets en plus à traiter…

Les ressources de la Terre ne sont pas inépuisables et il faut par tous les moyens les économiser. À nous de ne pas les gâcher !