Les légumineuses : les légumiquoi ?

Partager

0 Commentaire

Les légumineuses : qu’est-ce que c’est ?

Tout commence par une plante. Hé oui, une légumineuse, c’est un mot compliqué, mais qui regroupe des légumes secs très connus : lentilles, haricots, pois cassés, pois chiches, soja, etc.

Cette plante produit des gousses qui contiennent… des fruits. Ces fruits contiennent beaucoup d’amidon, le glucide des végétaux. Elles sont tellement nourrissantes qu’elles sont souvent considérées comme des féculents

Il existe deux familles de légumineuses.

Tout d’abord, les graines consommées par vous, nous… les êtres humains :

  • les lentilles, courantes en France (comme la lentille verte AOC) ;
  • les petits pois ;
  • les pois cassés ;
  • les fèves ;
  • les haricots : cocos, roses, noirs, rouges ;
  • les pois chiches ;
  • le soja.

Quelques-unes sont en revanche moins connues, comme le lupin par exemple.

La plupart de ces légumineuses peuvent être cultivées en France. Cela permet d’éviter que les aliments voyagent plus que nous avant d’arriver dans nos assiettes !

Présentes dans de nombreux plats traditionnels français (le cassoulet, le saucisse-lentilles, etc.) elles sont également présentes dans les assiettes du monde entier : le couscous, le chili con carne, le dal de lentilles.

D’autres espèces de légumineuses sont souvent utilisées pour les animaux : la luzerne, le sainfoin, le trèfle, etc. On les appelle les « légumineuses fourragères ». En Europe, la moitié de la production de légumineuses est destinée à l’alimentation animale.

Pourquoi est-ce important de consommer ces légumineuses ?

Avant de vous parler recettes, laissez-nous vous racontez les nombreux intérêts de ces légumineuses.

Elles sont riches en protéines (comme la viande, le poisson, les œufs ou les laitages) et riches en fibres. De quoi se sentir rassasié en fin de repas et tenir jusqu’au suivant sans céder au grignotage ! En plus, elles concentrent très peu de matières grasses — presque l’aliment idéal pour respecter l’adage « ne mange pas trop gras, trop sucré, trop salé » ! 

C’est donc un aliment qui a toute sa place au sein d’un régime alimentaire diversifié. D’ailleurs, le programme national nutrition santé classe les légumineuses chez les féculents, une catégorie d’aliments recommandée à chaque repas.

Et comme si cela ne suffisait pas, consommer des légumineuses, c’est bon pour la planète ! Pourquoi ? Parce qu’elles n’ont pas besoin d’engrais et fixent indirectement l’azote de l’air, qu’elles utilisent pour pousser et pour réduire les apports d’engrais des cultures suivantes.

Ces légumineuses permettent donc :

  • de restaurer la santé des sols et sont ainsi intéressantes pour alterner, sur un même champ, différentes cultures chaque année ;
  • de diminuer la consommation d’énergie (par la limitation des engrais) ;
  • de limiter les émissions de gaz à effet de serre agricoles ; 
  • d’améliorer la qualité de l’air et la biodiversité.

Même si leurs différents intérêts sont connus de tous depuis longtemps, les légumineuses sont très tendance en France aujourd’hui et de plus en plus de Français les consomment. Dans les départements d’Outre-Mer, certaines recettes à base de légumineuses sont même des plats traditionnels !

FOCUS sur les plats traditionnels d’Outre-Mer à base de légumineuses

  • à La Réunion, la cuisine est souvent composée de légumineuses, appelées « grains ». Les lentilles, pois, haricots rouges accompagnent le riz blanc ;
     
  • en Guadeloupe, le pois d’Angole est une légumineuse cuisinée au moment de Noël. Il se cuit comme une lentille et on le trouve séché, surgelé, etc. Hé oui, parce que l’intérêt des légumineuses, c’est aussi de pouvoir conserver très longtemps une source de protéines végétales dans son placard !

Alors, on vous a convaincu ? Vous avez envie de varier votre quotidien ?! Découvrez quelques recettes faciles, à base de légumineuses, pour ce soir, demain, ce week-end…

 

Commentaire (0)