Un site pollué, c'est quoi ?

Partager

Un site pollué est un lieu où les activités humaines, industrielles le plus souvent ont répandu dans le sol des substances nocives pour l’environnement et l’homme.

Pour qu’un site soit déclaré pollué, il faut que les critères suivants soient réunis :

  • présence avérée d’un polluant ; 
  • la possibilité de contact entre ce polluant et une ou des personnes.

Si l’un de ces éléments n’est pas présent et qu’aucun usage futur du site n’est prévu, on ne cherche pas nécessairement à le dépolluer, mais on peut en restreindre l’accès. Sinon, on réalise les études et travaux nécessaires.

Télécharger le descriptif détaillé du visuel (PDF - 65.41 Ko)

Pourquoi a-t-on autant de sites pollués en France ?

En France, de nombreux sites sont pollués, car nous avons un long passé industriel. À cette époque, les préoccupations environnementales n’étaient pas celles d’aujourd’hui !

Depuis les années 1990, un travail de recensement est mené pour connaître la quantité de sites dont les sols sont susceptibles de contenir des polluants. Pour cela, deux bases de données ont été développées :

  • Basias regroupe les sites susceptibles d’avoir été pollués : il recense entre 300 000 et 400 000 sites « potentiellement » pollués !  ;
  • Basol recense les sites pollués pour lesquels l’État doit intervenir.

En France, et ce n’est pas le cas pour tous les pays, on a établi le principe du « pollueur-payeur ». Ainsi, la dépollution doit être financée par le pollueur.

Parfois, il n’est plus possible de retrouver le propriétaire du site (faillite, pollution trop ancienne). On appelle alors ces sites des « sites pollués orphelins ». L’État se charge de les faire dépolluer à ses frais.